Quelle est l’importance des wearables pour le marketing de contenu ?

Redactie Mediaforta

Article par:
Redactie Mediaforta - 24 novembre 2015 - 1507 Views

1507 Views

Elles arrivent, les listes de tendances sur le marketing de contenu. Et nous donnerions notre tête à couper que les wearables (ou wearable devices) y seront des valeurs sûres. Surtout les smartwatches et les fitness trackers qui sont en progression constante. Actuellement, cela n’a pas un immense impact sur le marketing de contenu, mais cela ne peut certainement pas faire de tort d’y penser dès maintenant. Car il ne fait aucun doute qu’ils finiront par apparaître dans votre mix de contenu media.

 

Ce jour-là n’est sans doute plus très éloigné. Des analyses montrent que les wearables suivent une courbe de croissance à peu près comparable à celle de la tablette. Selon des chiffres de PwC, dans un rapport de 2014 que nous vous conseillons d’ailleurs vivement, 20% des Américains étaient en 2012 les heureux propriétaires d’une tablette. En 2014, ils étaient 40%. Les wearables (dans leur ensemble : smartwatches, matériel de fitness et lunettes) ont passé l’année dernière la barre des 20% et l’on prévoit que ce nombre continuera d’augmenter dans les prochaines années, exactement comme dans le cas des tablettes.

 

Vente au détail, soins de santé et média

 

Le fait que les wearables revêtent les formes le plus diverses ne doit en aucun cas être vu comme un défaut. Cela fait entrer les wearables dans la sphère spécifique de plusieurs secteurs intéressants comme les soins de santé, les médias, la détente et le commerce de détail. Dès lors que ce dernier secteur investit déjà à fond sur les possibilités qu’offre le smartphone, on peut certainement s’attendre à ce que le contenu y joue très rapidement un rôle.

 

Mais comment ? Un smartphone ou une tablette ont l’avantage de fonctionner de façon assez comparable à un laptop ou un PC. Le visiteur se trouve dans un point d’achat, souhaite de l’information sur un produit et la recherche au moyen du moteur de recherche de son smartphone. Dans le meilleur des cas, le fabricant a installé une version mobile de son site internet et l’acheteur trouve très vite le contenu qu’il recherche. C’est toutefois un défi de proposer également du contenu sur les wearables. Pour commencer, les écrans sont plus petits et leur usage est souvent plus spécifique (ne citons que les wearables de sport).

 

Le marketing wearable doit être « glanceable »

 

Les défis ont déjà contraint le Content Marketing Institute à imaginer le terme de « glanceable marketing ». Les entreprises désireuses de faire du contenu pour les wearables devront veiller à ce que les messages et l’information soient compacts et surtout rapides. Ils doivent entrer très vite dans un nouveau format mais il faut surtout aussi que ce soit la bonne information. Une information vraiment nécessaire à cet instant précis. Le CMI donne l’exemple d’une société immobilière qui a testé une application via Google Glass, dont le but était d’informer les utilisateurs qu’une maison correspondant à leurs besoins était mise en vente. Grâce aux lunettes, ils pouvaient se rendre sur place immédiatement et contacter l’agent immobilier.

 

L’élément le plus important que nous fournit cet exemple : le contenu sur les wearables s’oriente plus vers le push marketing que vers le pull marketing. C’est un peu contradictoire avec la façon dont le marketing de contenu se présente aujourd’hui et il est souhaitable que les entreprises expérimentent aussi des modèles pull.

 

Ne pensez pas seulement à l’emplacement

 

Un wearable accompagne le consommateur, il est dès lors logique que le producteur de contenu investisse dans du contenu adapté à l’endroit où se trouve son public. Ayez une vision plus large. Un wearable peut générer aussi des informations très différentes : sur la santé physique, par exemple, mais même aussi sur les émotions grâce à des données sur les réactions biologiques. Cela ressemble fort à de la science-fiction mais les entreprises qui veulent diffuser du bon contenu via des wearables devront aussi jouer cette carte-là. Il y a toutefois lieu de nuancer : avant que le contenu ne joue sur les émotions, les consommateurs devront se familiariser davantage avec ces wearables. Cela ne sera possible qu’en proposant du contenu qui aide réellement les consommateurs, qui comble un besoin et il est important que ce ne soit pas uniquement un besoin de connaissance. Le contenu sur wearable devra plus encore pouvoir résoudre un problème très spécifique. C’est à cette seule condition que le consommateur acceptera que son wearable utilise un peu de ses données personnelles pour l’aider.

 

Smart data via wearable

 

Le grand mot est lâché : données. Les wearables vont inonder les marketeurs de contenu de tonnes de données. L’automatisation deviendra importante pour évoluer du big data vers le smart data et faire ainsi les bons choix en matière de production de contenu. Les wearables pourront ainsi permettre un marketing de contenu plus pointu : lister très précisément les problèmes des consommateurs et les résoudre. Il ne s’agira plus d’un texte ou d’une vidéo mais d’une solution prête à consommer qui arrivera peut-être à un moment où le consommateur commencera à peine à prendre conscience d’un problème.

 

Conclusion : ce n’est pas de la science-fiction !

 

En tant que marketeur de contenu, vous avez intérêt à considérer les wearables de la même façon que nous avons très longtemps envisagé les mobiles. Une évolution inévitable qui aura, à court ou moyen terme, une audience critique et méritera donc sa place dans votre stratégie de canaux. Tout comme les marketeurs ont cette année, sous l’impulsion de Google, adapté leurs sites mobiles, nous pouvons nous attendre à une évolution similaire dans les années à venir à propos des wearables. Nous ne parlons volontairement que des wearables car c’est encore un peu tôt pour les objets connectés non portables. Bien que l’internet des objets devienne de plus en plus tangible, nous ne pensons pas que le thermostat ou le lave-vaisselle deviendront aussi rapidement des canaux importants pour le marketing de contenu. Mais vous interroger sur la forme que doit revêtir votre contenu sur une smartwatch, ce n’est vraiment plus de la science-fiction.





21 tips for effective online copy



Redactie Mediaforta

Article par Redactie Mediaforta

Mediaforta Redactie bestaat uit een team van professionele marketingjournalisten. De redactie scant voor de lezers van deze blog de actualiteit op vlak van content marketing en bundelt de beschikbare informatie tot nuttige artikels die marketers helpen bij het uitwerken en uitvoeren van hun content marketing plannen en strategie.

Voir le profil de l'auteur.

Recently Published

»

Comment créer un tableau de bord à l’aide de métriques B2B ?

Cet article de blog vous présentait des chiffres intéressants ...

»

Des chiffres pour vous aider à mesurer l’efficacité de votre contenu B2B

Le nombre de visiteurs, le temps moyen passé sur une page ou le ...

»

Du contenu comme pierre angulaire de vos évènements B2B

Pour les spécialistes du marketing, les évènements B2B offrent ...

online video B2B
»

Vidéo en ligne pour le contenu de marketing B2B : le secret de la réussite

Ces dernières années, la vidéo en ligne est devenue l’un ...

»

Conception visuelle pour contenu B2B : un paramètre à ne pas sous-estimer

Miser sur la conception visuelle est un must pour les spécialistes ...

B2B-content social media
»

Votre contenu B2B a-t-il sa place sur les réseaux sociaux ?

Publier du contenu B2B sur LinkedIn est monnaie courante, mais il ...

contenu B2B
»

Check-list pour la création d’un contenu B2B bien structuré

Pour obtenir un contenu B2B attrayant, il doit être porteur de ...

B2B content
»

Au secours ! Mon contenu B2B ne fonctionne pas

Créer du contenu pour un public B2B va de pair avec des exigences ...

»

Votre équipe de contenu peut-elle se passer de copywriter ?

Des textes percutants et attractifs capables de susciter ...