Contenu intelligent : une autre façon de voir la qualité

Redactie Mediaforta

Article par:
Redactie Mediaforta - 09 avril 2015 - 2047 Views

2047 Views

N’ayez crainte : cet article ne porte pas sur votre QI, mais bien sur le contenu intelligent, que les forums de marketing internationaux affectionnent particulièrement. En soi, le contenu intelligent  regroupe plusieurs techniques que bon nombre d’entre nous connaissent déjà : utilisation de métadonnées, adaptation aux moteurs de recherche, réutilisation de contenu, préparation du contenu en vue d’une automatisation, … S’agit-il de ressortir le vieux pour en faire du nouveau ? C’est ce que l’on penserait de prime abord, mais à y regarder de plus près, on constate que l’étiquette de « contenu intelligent » a bel et bien un mérite.

Le contenu intelligent est un phénomène de mode, surtout dans le créneau où les plumes anglo-saxonnes spécialisées dans le marketing de contenu réfléchissent à l’évolution souhaitable de la discipline. Par ailleurs, il n’y a pas que le nombre d’articles de blog ou de commentaires qui nous indique qu’il s’agit d’un phénomène de mode. En effet, le contenu intelligent a même son énorme conférence annuelle.

Le contenu intelligent est donc bien plus qu’un énième terme en vogue. Mais si nous analysons cette notion, nous découvrons des techniques qui ne datent pas vraiment d’hier. Il n’empêche : ces leviers pour le contenu intelligent ont encore un gros potentiel et n’ont pas encore fait leur chemin partout.

Le contenu intelligent, c’est quoi au juste ?

Le contenu intelligent est en fait un contenu prêt pour une automatisation numérique optimale, par le biais de certaines techniques. Vous codez les textes, images, vidéos ou fichiers audio numériques afin de pouvoir les diffuser plus facilement sur plusieurs canaux et atteindre plus rapidement votre groupe-cible.

Nous sommes donc très proches de l’essence même du marketing de contenu et c’est justement la raison pour laquelle la notion de contenu intelligent suscite un tel intérêt. Quelles sont les conditions à respecter dans la pratique ?

  1. Utilisez des structures fixes dans vos textes

Vous ne pouvez automatiser la diffusion de votre contenu et le rendre trouvable que s’il dispose d’une bonne structure, qui doit être donnée par l’homme et non par la machine.

L’organisation de nombreux sites web de congrès en est un bel exemple, puisque les pages avec les orateurs respectent toujours le même modèle : nom, photo, description de fonction, nom de la présentation, bref résumé.

Cela paraît très simple et ne rend pas le contenu intelligent en soi, mais si cette structure est présente, vous pouvez ensuite rendre le contenu trouvable de manière intelligente.

  1. Utilisez des métadonnées « sémantiques »

La deuxième condition est déjà moins évidente, puisqu’il s’agit des métadonnées que votre entreprise associe à votre contenu. Il en existe deux types : les métadonnées qui décrivent à quoi quelque chose ressemblera (pensez au célèbre <italic>) et les métadonnées qui décrivent intrinsèquement (et donc « sémantiquement ») le contenu.

Nous resterons sur l’exemple simple des orateurs de congrès, pour lesquels les métadonnées telles que <photo> ou <name> sont sémantiques. Exemple plus difficile : <emphasis>, pour le contenu sur lequel vous souhaitez insister. Cela pourrait déboucher sur des majuscules dans une reproduction textuelle ou une augmentation du volume dans une reproduction audio.

  1. Faites en sorte que le contenu soit réutilisable au départ d’une seule source

Une fois encore, les métadonnées ne rendent pas le contenu intelligent, mais elles permettent de l’utiliser de manière pertinente. Le codage est également lié aux possibilités de réutilisation du contenu. Voici une recommandation fréquemment donnée : créez un contenu une fois et utilisez-le partout. Dans le cas du site d’un congrès : les petites biographies peuvent apparaître sur une page d’aperçu, puis sur des pages séparées, etc. La recommandation pour le contenu intelligent : basez ces différentes apparitions sur une seule source. Si vous adaptez l’heure de début d’un orateur, elle sera automatiquement modifiée à tous les endroits où elle apparaîtra.

La réutilisation peut être nuancée par la reconfiguration. Qui peut réutiliser peut aussi recomposer le contenu en fonction de ce que cherche le groupe-cible. Une liste des orateurs peut facilement être reconfigurée au départ de la même source, par exemple après un aperçu d’un ordre du jour listé.

  1. Faites en sorte que le contenu puisse être adapté en fonction du client

Un contenu bien codé peut facilement être adapté en fonction du destinataire et de la destination. Par exemple, en fonction du destinataire, on peut automatiquement transmettre plus ou moins de contenu d’après les informations dont on dispose sur cette personne dans la base de données.

Il peut s’agir d’adaptations en fonction de l’âge ou du sexe, mais aussi de caractéristiques plus précises (par exemple, les termes de recherche). En fonction de la destination, cela signifie que vous adapterez par rapport à l’appareil sur lequel votre public consommera le contenu.

Alors, rien de nouveau sous le soleil ?

Le contenu intelligent rassemble une série de recommandations que les marketeurs de contenu avaient déjà reçues de manière fragmentée. Quel est donc l’intérêt ? Le terme de « contenu intelligent », qu’il soit bien choisi ou non, donne un sens plus riche à la thèse parfois trop restrictive selon laquelle un bon contenu doit surtout être un contenu d’excellente qualité. À juste titre, cette thèse est souvent interprétée de prime abord d’après la fiabilité du contenu. Même Google mise sur la fiabilité, comme nous l’avons écrit précédemment.

Mais l’excellente qualité implique également une deuxième dimension, qui consiste à rendre le contenu intelligent par sa structure, les métadonnées, les possibilités de réutilisation et d’adaptation : des techniques qui existaient déjà, mais qui, une fois regroupées, font en sorte qu’un article de contenu soit d’une excellente qualité à la fois intrinsèque et technique. C’est dans ce regroupement que réside le plus grand mérite de la réflexion sur le contenu intelligent.









Redactie Mediaforta

Article par Redactie Mediaforta

Mediaforta Redactie bestaat uit een team van professionele marketingjournalisten. De redactie scant voor de lezers van deze blog de actualiteit op vlak van content marketing en bundelt de beschikbare informatie tot nuttige artikels die marketers helpen bij het uitwerken en uitvoeren van hun content marketing plannen en strategie.

Voir le profil de l'auteur.

Recently Published

»

Comment créer un tableau de bord à l’aide de métriques B2B ?

Cet article de blog vous présentait des chiffres intéressants ...

»

Des chiffres pour vous aider à mesurer l’efficacité de votre contenu B2B

Le nombre de visiteurs, le temps moyen passé sur une page ou le ...

»

Du contenu comme pierre angulaire de vos évènements B2B

Pour les spécialistes du marketing, les évènements B2B offrent ...

online video B2B
»

Vidéo en ligne pour le contenu de marketing B2B : le secret de la réussite

Ces dernières années, la vidéo en ligne est devenue l’un ...

»

Conception visuelle pour contenu B2B : un paramètre à ne pas sous-estimer

Miser sur la conception visuelle est un must pour les spécialistes ...

B2B-content social media
»

Votre contenu B2B a-t-il sa place sur les réseaux sociaux ?

Publier du contenu B2B sur LinkedIn est monnaie courante, mais il ...

contenu B2B
»

Check-list pour la création d’un contenu B2B bien structuré

Pour obtenir un contenu B2B attrayant, il doit être porteur de ...

B2B content
»

Au secours ! Mon contenu B2B ne fonctionne pas

Créer du contenu pour un public B2B va de pair avec des exigences ...

»

Votre équipe de contenu peut-elle se passer de copywriter ?

Des textes percutants et attractifs capables de susciter ...