La gamification : quand le marketing de contenu devient un jeu

Redactie Mediaforta

Article par:
Redactie Mediaforta - 16 février 2015 - 2116 Views

2116 Views

À l’instar du marketing de contenu, la gamification (ou l’utilisation des jeux à des fins de marketing) surfe sur la vague de la numérisation. Les deux techniques partagent d’autres similitudes, mais sont-elles aussi intégrables ?  Le contenu dit « gamifié » a ses avantages et ses inconvénients. Nous les avons cherchés et nous avons trouvé un cas intéressant.

Les programmes de fidélité constituent la preuve la plus ancienne qu’il peut être intéressant de faire jouer les consommateurs. En soi, la fidélisation n’est rien d’autre que l’utilisation de techniques de jeu pour lier les gens à une marque. Plus la créativité est foisonnante, plus le jeu est amusant, plus le consommateur risque de rejouer à de multiples reprises et plus l’influence sur l’image de marque ou la vente de produits est forte.

En d’autres termes, tout comme l’utilisation du contenu, ce que les spécialistes décrivent aujourd’hui comme la « gamification » est presque aussi vieux que le marketing. Et nous distinguons bien plus de similitudes que celle de l’âge. Premièrement, les deux techniques ont été boostées par la numérisation au cours des dernières années. Deuxièmement, elles sont aussi intrinsèquement tributaires d’un mécanisme comparable : l’intérêt que suscite le contenu ou le jeu auprès du consommateur débouche, si tout se passe bien, sur une interaction récurrente, un engagement, la création d’avocats de la marque et l’obtention de l’attention et de la sympathie des influenceurs adéquats.

Marketing de contenu x gamification = contenu gamifié

Certes, les points communs ne manquent pas, mais le marketing de contenu et la gamification sont-ils aussi intégrables ? Ces dernières années, les spécialistes du contenu se sont cassé la tête sur cette question. Plusieurs articles intéressants ont ainsi été mis en ligne. Rares, mais passionnants. Le Content Marketing Institute écrivait cette contribution relativement détaillée sur le « contenu gamifié », sans oublier l’article louable de Nicolette Beard sur Toprankblog. Découvrez le pour et le contre de l’utilité d’une intégration entre la gamification et le marketing de contenu pour les entreprises.

Le contre : la gamification est propre à une campagne

Cependant, à la lecture des deux articles et surtout des exemples anglo-saxons qu’ils contiennent, on dégage un gros élément en faveur du contenu gamifié et un élément contre important. Commençons par le contre-argument. Dans tous les exemples cités, le contenu gamifié est un élément de campagne : il est le résultat d’un objectif temporaire, concrétisé par une campagne qui allie contenu et jeu. Ce n’est pas bien grave, mais cela contraste avec le marketing de contenu structuré qui fonctionne à long terme, avec un contenu publié de manière systématique et stratégique pour captiver en permanence un groupe-cible. Il y a toutefois compatibilité : un contenu gamifié peut attirer sporadiquement un public, après quoi le contenu structurel doit terminer le travail.

Le pour : la gamification ne banalise pas le contenu

L’argument en faveur du contenu gamifié qui ressort des articles cités est que le mécanisme sous-jacent du contenu gamifié ne doit pas forcément être banal. Le jeu et la distraction ne veulent pas dire pour les entreprises b2b que le contenu perd de sa qualité, voire de son « sérieux ». L’exemple le plus simple : un quizz en ligne peut produire un contenu intéressant par le biais des questions en tant que telles et inciter les lecteurs à chercher un autre contenu, à la consommer et à l’utiliser. Cet exemple simple ne franchit qu’une timide étape en plus que l’ultra-classique question posée au téléspectateur qui permet de gagner un prix à la fin d’un programme télévisé. Mais la technique peut aussi se faire plus ingénieuse à une époque où règne le marketing de contenu numérique.

Étude de cas : On The Ground Reporter

Aux Pays-Bas, le jeu « On The Ground Reporter » a gagné le NOT Innovatie Award lors du salon de l’enseignement NOT. L’entreprise qui se cache derrière le jeu est la maison d’édition Deviant, qui veut familiariser les élèves aux problèmes sociaux de manière différente. Une présentatrice confie des missions aux élèves, qui se glissent dans la peau de journalistes pour explorer les problèmes sociaux. Étant donné qu’il s’agit du monde de l’enseignement, le jeu n’a aucun lien commercial véritable. Le jeu ne pousse par exemple pas les élèves à cherche un contenu spécifique de Deviant. En tant que journalistes, ils cherchent simplement un maximum de sources.

Dans un contexte plus commercial, des entreprises telles qu’une maison d’édition pourraient établir le lien entre un contenu gamifié ayant un concept similaire et leur owned media. À condition qu’ici encore, la qualité soit érigée en dogme : en effet, cela ne peut fonctionner qu’avec des jeux et un contenu de bonne qualité.









Redactie Mediaforta

Article par Redactie Mediaforta

Mediaforta Redactie bestaat uit een team van professionele marketingjournalisten. De redactie scant voor de lezers van deze blog de actualiteit op vlak van content marketing en bundelt de beschikbare informatie tot nuttige artikels die marketers helpen bij het uitwerken en uitvoeren van hun content marketing plannen en strategie.

Voir le profil de l'auteur.

Recently Published

»

Comment créer un tableau de bord à l’aide de métriques B2B ?

Cet article de blog vous présentait des chiffres intéressants ...

»

Des chiffres pour vous aider à mesurer l’efficacité de votre contenu B2B

Le nombre de visiteurs, le temps moyen passé sur une page ou le ...

»

Du contenu comme pierre angulaire de vos évènements B2B

Pour les spécialistes du marketing, les évènements B2B offrent ...

online video B2B
»

Vidéo en ligne pour le contenu de marketing B2B : le secret de la réussite

Ces dernières années, la vidéo en ligne est devenue l’un ...

»

Conception visuelle pour contenu B2B : un paramètre à ne pas sous-estimer

Miser sur la conception visuelle est un must pour les spécialistes ...

B2B-content social media
»

Votre contenu B2B a-t-il sa place sur les réseaux sociaux ?

Publier du contenu B2B sur LinkedIn est monnaie courante, mais il ...

contenu B2B
»

Check-list pour la création d’un contenu B2B bien structuré

Pour obtenir un contenu B2B attrayant, il doit être porteur de ...

B2B content
»

Au secours ! Mon contenu B2B ne fonctionne pas

Créer du contenu pour un public B2B va de pair avec des exigences ...

»

Votre équipe de contenu peut-elle se passer de copywriter ?

Des textes percutants et attractifs capables de susciter ...