La promotion du contenu : le marketing d’influence en pratique

Tom Peeters

Article par:
Tom Peeters - 15 octobre 2013 - 931 Views

931 Views

content promotie influencer

Développer une belle quantité de contenu numérique prend du temps et requiert des investissements, mais se construire un public de qualité pour ce contenu exige souvent un effort encore plus important. De plus, les astuces ne constituent pas toujours la panacée. Google n’est pas avide de liens payants ou artificiels et déclasse de plus en plus souvent les sites. En revanche, ce qui est utile, c’est de convaincre des personnes influentes dans votre secteur de signaler du contenu numérique à leur public. Bonne idée, mais comment trouver ces personnes ?

Le marketing d’influence n’est pas une notion récente. Bien avant que le contenu numérique n’exige en quelque sorte sa place, Duncan Brown et Nick Hayes écrivaient déjà le livre ‘Influencer Marketing’, une lecture incontournable pour tous ceux qui, de nos jours, s’occupent de marketing de contenu, car les idées de Brown et d’Hayes s’inscrivent aujourd’hui parfaitement dans une stratégie d’influence pour contenu commercial. Pour mettre leurs idées en pratique, ils disposent toutefois de moins d’éléments. Lors de la sortie du livre, les médias sociaux étaient loin d’être aussi influents qu’ils le sont aujourd’hui et il est donc utile de se pencher sur les moyens dont dispose votre entreprise pour dresser assez facilement une liste des « influenceurs » potentiels (ou encore « influentials », terme fréquemment utilisé aux Pays-Bas).

Marketing d’influence et publicité gratuite

Les influenceurs en ligne sont des personnes qui sont influentes dans votre secteur et qui le prouvent par une foule de fans fidèles sur les médias sociaux pertinents. Vous pouvez les considérer comme les experts qui présentent systématiquement le JT, mais en ligne et avec la certitude qu’ils partageront leur vision à heures régulières avec le monde. Si, dans le cadre de ce processus, ils décident de partager votre contenu, vous bénéficierez d’une belle publicité gratuite (couverture médiatique gratuite ou « earned media », tirée de la fameuse répartition paid (payés) – owned (détenus) – earned (gratuits)). Vous pouvez dans ce cas compter sur la qualité du contenu que vous produisez, vous pouvez compter sur les classements de recherche (« search ranks ») de Google, mais vous pouvez aussi faire de la promotion de contenu. Afin d’éviter tout malentendu, ajoutons que cela n’a rien de déshonorant, si vous le faites convenablement et de manière bien structurée.

Topsy et Followerwonk

Une approche efficace peut même s’avérer bon marché. Les outils souvent cités sont Topsy et Followerwonk. Topsy est l’un des moteurs de recherche des médias sociaux qui vous apprend quelles personnes en ligne sont en train de communiquer sur certains sujets. C’est en soi déjà un indicateur d’influence. Par ailleurs, il y a Followerwonk, un outil qui permet de consulter les statistiques de Twitter et de lister les influenceurs de votre secteur. Le spécialiste néerlandais Frank Hussman donne ici un bel exemple de ce dont sont capables ces outils et, plus intéressant encore, lorsqu’ils sont combinés. Voici ce qu’il est possible de faire :

– Dans Topsy, vous saisissez le mot-clé, essentiel au contenu, auquel en tant qu’entreprise vous voulez donner un coup de pouce. Cela donne une liste de base de personnes qui ont communiqué sur le sujet durant la période que vous sélectionnez. Un inconvénient de Topsy, c’est l’impossibilité de sélectionner le néerlandais comme langue (même s’il est possible de le faire en saisissant un terme néerlandais). Vous ne trouverez pas non plus de classement sur les influenceurs belges.

– Dans Followerwonk, par le biais de « Search Twitter bios », vous pouvez effectuer une recherche sur le(s) même(s) mot(s)-clé(s). Cela vous donne une liste de personnes qui ont mentionné une variante du même mot dans leur bio Twitter. Cette liste poursuit ensuite son classement selon le statut social (« Social Authority »).

– Aligner les deux listes peut donner des parallélismes intéressants et mettre immédiatement en évidence quelques influenceurs utiles. Vous pouvez également approfondir la sélection grâce au classement Followerwonk. Dans le but de promouvoir du contenu, il peut être utile de tester quels influenceurs partagent eux-mêmes beaucoup de contenu et partagent en outre aussi du contenu des autres (beaucoup de « retweets » ou tweets transférés, par exemple).

– Frank Hussman conseille finalement d’établir une liste d’au moins cinq influenceurs. La quantité est bien entendu tributaire des sujets traités. Pour certains sujets, une liste de cinq sera peut-être ambitieuse ; pour d’autres sujets, il sera difficile d’effectuer une sélection n’en retenant pas plus de dix. Trop d’influenceurs, ce n’est pas vraiment recommandé. Il faut, dans un second temps, que ça reste faisable, afin d’attirer l’attention d’une poignée de personnes influentes et ciblées sur votre contenu.

Mediaforta est un spécialiste dans le domaine de la stratégie, de la planification, de la production et de la gestion de contenu numérique. Contactez-nous pour plus d’informations sur le rapport intéressant entre le content marketing et l’optimisation des moteurs de recherche (SEO)

Tom Peeters

Article par Tom Peeters

Tom Peeters is eigenaar van het digitaal content marketing agentschap Mediaforta. Hij heeft een expertise van meer dan 20 jaar in de mediawereld, en meer dan 7 jaar in de reclame sector. Beide expertises combineert hij vandaag binnen Mediaforta, waar merken terecht kunnen wanneer ze op zoek zijn naar een sterke content partner.

Voir le profil de l'auteur.

Recently Published

B2B-content social media
»

Votre contenu B2B a-t-il sa place sur les réseaux sociaux ?

Publier du contenu B2B sur LinkedIn est monnaie courante, mais il ...

Account based contentmarketing
»

Se lancer dans le marketing de contenu basé sur les comptes

Axer votre contenu sur un client spécifique. Est-ce possible ? ...

»

Check-list pour la création d’un contenu B2B bien structuré

Pour obtenir un contenu B2B attrayant, il doit être porteur de ...

»

Comment rédiger une bonne étude de cas ?

En matière de marketing de contenu, une étude de cas est un ...

»

Les erreurs stratégiques à éviter en matière de marketing de contenu B2B

Prétendre que le marketing de contenu B2B diffère radicalement du ...

»

Votre équipe de contenu peut-elle se passer de copywriter ?

Des textes percutants et attractifs capables de susciter ...

B2B content
»

Au secours ! Mon contenu B2B ne fonctionne pas.

Créer du contenu pour un public B2B va de pair avec des exigences ...

DCMC mediaforta
»

Le Digital Content Marketing Congress 2019 démarre bientôt

Tout comme l’année dernière, Mediaforta organise son Digital ...

contentmarketingplan
»

Créer un plan de marketing de contenu rationnel

Comment faire, en tant qu’entreprise, pour organiser de bonnes ...