Joe Pulizzi publie « Epic Content Marketing »

Tom Peeters

Article par:
Tom Peeters - 21 octobre 2013 - 688 Views

688 Views

Joe Pulizzi

Fin septembre est sorti Epic Content Marketing, le nouveau livre de Joe Pulizzi. Pulizzi est, en quelque sorte, le parrain du marketing de contenu. Et pas uniquement parce que son nom est de consonance italienne. Il est le fondateur du Content Marketing Institute et organise aussi le principal événement international en la matière (Content Marketing World). Dans Epic Content Marketing, Pulizzi se focalise sur la qualité du contenu. Un avant-goût.

En ce qui concerne l’Epic Content Marketing, Joe Pulizzi part de l’un des principes de base de la production et de la stratégie en matière de contenu : ne fabriquez pas du contenu pour vous-même, mais bien en fonction des besoins  de votre groupe-cible. Dans le scénario idéal qui se déroule ensuite, une entreprise rend à ses clients ou ses prospects un service proposant du contenu de qualité. Cela engendre l’engagement requis côté clients et la mise en place d’objectifs (informations, image, ventes,…) côté entreprise. Dans son nouveau livre, Pulizzi aborde essentiellement l’une des grandes conditions de la réussite de ce processus : la qualité. Le contenu doit « exalter » son public. Mais comment aboutir à ce contenu « épique » ? Pulizzi avance six principes.

 

Les six principes de Joe Pulizzi

1. Répondez à un besoin

Le contenu sera utile ou inutile. Être utile, dans ce contexte, signifie d’abord être utile dans la vie de celui auquel les informations sont destinées. Le besoin est la première motivation lors de l’élaboration du bon contenu, mais ne le faites pas avec des œillères. Songez sans cesse au lien entre ce besoin et vos propres produits et services. Il faut aussi une mise en perspective avec les autres expressions du marketing. Si celles-ci misent sur l’émotion, dans ce cas, il n’est pas inintéressant de les intégrer à la réflexion stratégique au moment d’établir une stratégie de contenu.

2. Soyez cohérent

La cohérence est importante en termes  de qualité et de distribution. Veillez à ce que les gens sachent ce qu’ils peuvent espérer de votre société sur le plan du contenu. Cela semble évident, mais de nombreuses sociétés ont des difficultés à respecter ce principe. Le niveau qualitatif finit par subir des pressions lorsqu’une société ne trouve plus de mises en perspective suffisantes pour rendre son propre contenu d’actualité. Si le rythme tombe à plat, c’est un faux-fuyant logique (mais il peut aussi y avoir d’autres causes).

3. Adoptez un ton qui vous est propre

En donnant ce troisième conseil, Pulizzi quitte la voie des conditions de base et frappe à porte du storytelling. Il recommande aux sociétés de trouver leur propre « voix » originale. Une société n’est pas un journaliste ; elle peut s’exprimer de manière colorée et peut, à partir de là, élaborer une puissante personnalité. Pour résumer le conseil : ne négligez pas cette opportunité, mais restez surtout vous-même.

4. N’esquivez pas la vision

Pulizzi y ajoute un second conseil des plus évidents : une société qui parle d’une voix personnelle ne doit pas être objective. Osez choisir un aspect, osez adopter une thèse et faites-le en l’étayant. Les opinions attirent les opinions, les sociétés trouvent leur place dans un débat et les clients aiment opter pour des sociétés qui affichent clairement leur raison d’être.

5. La chute : de la promo simple

Ceux qui font fi des conseils trois et quatre (et en fait aussi du conseil numéro un), éviteront du même coup la chute contre laquelle Pulizzi nous met en garde : une autopromotion éhontée. Plus une société pratique la production d’un contenu nombriliste, plus les statistiques de partage sont basses. Le contenu qui ne néglige pas la promotion vulgarisante et qui pense surtout au consommateur a de fortes chances de réussir.

6. Great content travels

Comme les cinq premiers principes prônant le storytelling épique, le dernier conseil de Pulizzi n’est pas surprenant, néanmoins il est ambitieux pour de nombreuses entreprises. N’optez que pour du très bon contenu. En deux mots, le bien est l’ennemi de l’excellence. Seul celui qui opte pour l’étiquette « épique » engendrera des suiveurs et permettra à son contenu de réaliser ses objectifs. En revanche, Pulizzi exhorte à délaisser les critères d’objectivité propres au journalisme, mais à préserver l’approche de base du journalisme pour produire du contenu : only great content travels (seul le contenu intéressant voyage).

 

 

Tom Peeters

Article par Tom Peeters

Tom Peeters is eigenaar van het digitaal content marketing agentschap Mediaforta. Hij heeft een expertise van meer dan 20 jaar in de mediawereld, en meer dan 7 jaar in de reclame sector. Beide expertises combineert hij vandaag binnen Mediaforta, waar merken terecht kunnen wanneer ze op zoek zijn naar een sterke content partner.

Voir le profil de l'auteur.

Recently Published

B2B-content social media
»

Votre contenu B2B a-t-il sa place sur les réseaux sociaux ?

Publier du contenu B2B sur LinkedIn est monnaie courante, mais il ...

Account based contentmarketing
»

Se lancer dans le marketing de contenu basé sur les comptes

Axer votre contenu sur un client spécifique. Est-ce possible ? ...

»

Check-list pour la création d’un contenu B2B bien structuré

Pour obtenir un contenu B2B attrayant, il doit être porteur de ...

»

Comment rédiger une bonne étude de cas ?

En matière de marketing de contenu, une étude de cas est un ...

»

Les erreurs stratégiques à éviter en matière de marketing de contenu B2B

Prétendre que le marketing de contenu B2B diffère radicalement du ...

»

Votre équipe de contenu peut-elle se passer de copywriter ?

Des textes percutants et attractifs capables de susciter ...

B2B content
»

Au secours ! Mon contenu B2B ne fonctionne pas.

Créer du contenu pour un public B2B va de pair avec des exigences ...

DCMC mediaforta
»

Le Digital Content Marketing Congress 2019 démarre bientôt

Tout comme l’année dernière, Mediaforta organise son Digital ...

contentmarketingplan
»

Créer un plan de marketing de contenu rationnel

Comment faire, en tant qu’entreprise, pour organiser de bonnes ...