Le roi contenu ne part pas en vacances

Tom Peeters

Article par:
Tom Peeters - 30 juillet 2012 - 2204 Views

2204 Views

Au seuil des mois d’été, de nombreuses entreprises sont tentées de réduire leurs efforts en matière de contenu. Le raisonnement paraît logique : mon groupe cible part en vacances et cela n’a donc pas beaucoup de sens d’investir du temps et de l’argent dans un contenu  qui sera moins lu.

C’est une façon de penser que nous retrouvons également dans les médias traditionnels. Les magazines passent d’un rythme hebdomadaire à un rythme bimensuel et les chaînes de télévision adaptent leurs programmes. Les annonceurs suivent la même tendance et ne mènent des campagnes estivales que s’ils doivent promouvoir effectivement un produit lié à l’été (glaces, boissons rafraîchissantes, parc d’attraction).

Le marketing de contenu est différent. Le contenu ne se programme pas comme une campagne. Au contraire, il faut des campagnes, tout au long de l’année et/ou en été, mais ce que vous, annonceur, faites du contenu doit en être isolé sur le plan du timing. Vous livrez régulièrement du contenu à votre groupe cible et pour cela, vous avez besoin de changements dans le rythme et dans l’intensité. Alors que les campagnes ont pour objectif de stimuler les ventes ou d’améliorer la notoriété d’une marque, vous pouvez, même en été, procéder à de petites mises à jour de contenu. Les spécialistes parlent de « sparks », grâce auxquels vous construisez chaque jour une certaine audience.

A notre époque de médias mobiles, ils peuvent certainement informer brièvement le groupe cible en été, mais de plus grands projets ont également une raison d’être. Les projets de ce type sont en effet associés à une période spécifique durant laquelle vous communiquez sur un thème donné. Parmi les exemples estivaux, citons les soldes dans l’industrie du vêtement (juillet) ou la rentrée des classes (août) dans les petites et grandes surfaces. Les efforts de contenu de ce type se préparent souvent parfaitement bien.

En d’autres termes : partez tranquillement en vacances mais – grâce à l’aide de spécialistes externes –  n’offrez pas trop de vacances à votre contenu.

Tom Peeters

Article par Tom Peeters

Tom Peeters is eigenaar van het digitaal content marketing agentschap Mediaforta. Hij heeft een expertise van meer dan 20 jaar in de mediawereld, en meer dan 7 jaar in de reclame sector. Beide expertises combineert hij vandaag binnen Mediaforta, waar merken terecht kunnen wanneer ze op zoek zijn naar een sterke content partner.

Voir le profil de l'auteur.

Recently Published

Account based contentmarketing
»

Se lancer dans le marketing de contenu basé sur les comptes

Axer votre contenu sur un client spécifique. Est-ce possible ? ...

»

Check-list pour la création d’un contenu B2B bien structuré

Pour obtenir un contenu B2B attrayant, il doit être porteur de ...

»

Comment rédiger une bonne étude de cas ?

En matière de marketing de contenu, une étude de cas est un ...

»

Les erreurs stratégiques à éviter en matière de marketing de contenu B2B

Prétendre que le marketing de contenu B2B diffère radicalement du ...

»

Votre équipe de contenu peut-elle se passer de copywriter ?

Des textes percutants et attractifs capables de susciter ...

DCMC mediaforta
»

Le Digital Content Marketing Congress 2019 démarre bientôt

Tout comme l’année dernière, Mediaforta organise son Digital ...

contentmarketingplan
»

Créer un plan de marketing de contenu rationnel

Comment faire, en tant qu’entreprise, pour organiser de bonnes ...

intranet 1
»

Marketing de contenu et intranet, mode d’emploi

Pour de nombreuses entreprises, l’intranet est la pierre angulaire ...

content participation
»

Comment impliquer vos collaborateurs dans le marketing de contenu

En tant que content manager, vous travaillez efficacement avec des ...