Headline

MEDIAS SOCIAUX
sociale media metrics
310 Views

Des métriques de médias sociaux qui font vraiment la différence


 

Il existe de nombreux outils permettant d’évaluer la diffusion de votre contenu sur les médias sociaux. Vous pouvez contrôler et mesurer l’audience et le taux de partage de différentes façons. Nous vous proposons de découvrir ci-dessous les métriques qui sont vraiment importants.

 

Interrogés sur les résultats de la distribution de contenu via les réseaux sociaux, les marketeurs de contenu donnent souvent des réponses classiques : le nombre de likes, de partages, de followers ou de retweets. Ils n’ont pas tort car ce sont des paramètres utiles qui renseignent sur le succès d’un actif de contenu. Ils sont également assez faciles à identifier et recenser.

 

Les entreprises qui débutent dans le marketing de contenu en sont donc certainement très satisfaites. La seule critique à laquelle elles sont souvent exposées dans la C-room est le manque de contexte. A quoi correspondent exactement 100 likes ? Si vous recherchez les métriques qui vont plus en profondeur, vous serez confronté aux chiffres vraiment importants.

 

  1. Trafic

Ne parlez pas uniquement du nombre de personnes que vous touchez sur les médias sociaux, montrez également combien arrivent par ce biais sur votre site internet. Exprimer son trafic en pourcentage (non pas 2.500 visiteurs mais 25% d’un total de 10.000) permet de comparer l’impact des médias sociaux à, par exemple, celui de la recherche. Et surtout : vous pouvez estimer si la part de trafic sur les médias sociaux augmente.

Comment ? Vous trouverez assez facilement ces données dans Google Analytics. Sous Acquisition et Channels, le champ Session montre tous les canaux associés à un nombre de sessions et à un pourcentage. C’est la part de trafic pour ce canal.

 

  1. Taux de rebond

bounce rate En soi, si l’on clique d’un tweet vers votre site internet, c’est grâce au lien raccourci qui mène, par exemple, à un nouvel article. Outre le trafic pur, vous pouvez également calculer le bon vieux taux de clics. Combien de personnes ont vu votre article et combien ont décidé d’aller voir ce qui se cache derrière le lien ? Le taux indique si votre article Facebook ou votre tweet est assez fort pour inciter les gens à agir.

Cela devient toutefois encore plus intéressant lorsque vous pouvez estimer si le public a trouvé sur votre site des incitants qui lui ont donné l’envie d’aller plus loin. Pour le savoir, il est bon de connaître le taux de rebond. Un ton de rebond montre la part de visiteurs qui disparaît de votre site après n’avoir consulté qu’une seule page.

Si cela arrive, ce n’est pas nécessairement une mauvaise nouvelle. Celui qui trouve sur Twitter un lien vers un article intéressant et le lit sur votre site peut parfaitement retourner très satisfait sur Twitter. Le rebond montre alors surtout que le contenu manque de call-to-action pour visiter le site de façon plus approfondie.

Un taux de rebond peut aussi indiquer que vos visiteurs arrivés via les médias sociaux représentent un public qui, par exemple, recherche (ou non) des informations complémentaires. C’est une information intéressante pour évaluer la valeur de votre distribution de contenu via vos propres canaux de médias sociaux (par rapport, par exemple, aux investissements dans les paid media). Cela peut vous indiquer si vous trouvez les bonnes personnes sur les médias sociaux ou si vous devez rechercher une communauté plus adaptée.

Comment ? Dans Google Analytics, vous trouverez un classement avec des taux de rebond sous Acquisition, puis sous All Traffic in Channels. C’est là aussi que vous retrouverez display ads, e-mail ou organic search.

 

  1. Taux de conversation

 Lisez correctement ce titre : nous avons bien écrit taux de conversation et non taux de conversion. Le taux de conversation est une bonne alternative pour indiquer uniquement le nombre de commentaires d’un article. Il est très différent d’obtenir cinq commentaires avec 100 ou 1.000 followers.

C’est pourquoi un taux de conversation est plus parlant. Il indique le nombre de commentaires obtenus par un article par rapport au nombre de followers ou de likes sur la page. Ce taux en dit beaucoup plus sur l’engagement de votre public.

 

Comment ? Ce taux se retrouve surtout dans automation software analytics.

 

  1. Part de voix (share of voice)

 On retrouve le même réflexe dans la mesure de mentions. Elles vous informent sur le nombre de personnes qui parlent de votre entreprise grâce à la distribution de contenu sur les médias sociaux.

Vous n’êtes évidemment pas le seul dont parle un public spécifique. Cela ne devient amusant que si vous avez une idée de votre part de voix : la part de « vos » mentions par rapport à celles de la concurrence dans votre secteur.

Votre part de voix indique donc pourquoi il est vital d’être présent sur les médias sociaux avec du contenu (sinon, ce sont les concurrents qui accaparent la conversation) et si votre tamtam fonctionne bien. Cela ne donne pas nécessairement d’indications sur la qualité de votre contenu mais bien sur sa pertinence.

Comment ? Une fois encore, une tâche pour votre outil de marketing automation qui vous évitera de devoir comptabiliser manuellement toutes les mentions.

 

  1. Applause rate

 applauseNous vous avons déjà montré comment vous intéresser aux commentaires et aux mentions. Mais quid des likes, rois des métriques des médias sociaux ? Devez-vous également les approfondir ? Vous pouvez, car ici aussi, il est possible que vous jugiez les likes de façon trop isolée. Google a eu l’idée très inventive de calculer un « applause rate ». En d’autres termes, c’est le rapport entre le nombre de likes sur un article et le nombre de followers.

Une petite nuance : de nombreux spécialistes voient l’applause rate comme un pourcentage qui indique le nombre de personnes qui trouvent votre contenu vraiment intéressant. Il y a lieu de nuancer : il s’agit du nombre de personnes qui font aussi vraiment l’effort de montrer qu’elles le trouvent intéressant. Et ce réflexe peut varier fortement selon des critères culturels ou sectoriels.

Comment ? Demandez à votre logiciel de marketing automation de compter le nombre de likes pendant une période donnée et divisez le résultat par le nombre de followers que vous avez eus sur un canal donné pendant cette période.

 

  1. Taux de partage

Maintenant que nous avons atteint une vitesse de croisière, nous pouvons également nous intéresser aux partages. Le nombre de fois où un article a été partagé reste un indicateur incroyablement fort sur la qualité de votre contenu. Votre public ne transfère un article à ses followers que s’il est vraiment convaincu de sa qualité.

Néanmoins, il est cette fois encore utile de confronter ce nombre à la taille de votre public afin d’évaluer l’impact réel de ces partages.

Comment ? Comptez le nombre de partages/retweets/repins… pendant une période donnée et comparez-le au nombre de followers.

 

  1. Génération de leads

 Last but not least, il est particulièrement intéressant mais moins évident de calculer le nombre de leads générés par du contenu sur les médias sociaux.

C’est un métrique relativement classique mais indispensable dans la foulée des commentaires et des partages. Vous pouvez prévoir deux types de générations de leads dans le cadre de contenu sur les médias sociaux. Soit des leads directs, mais vous devrez alors investir dans, par exemple, des événements sur des médias sociaux qui requièrent un enregistrement. Ou créer un lien vers du paid avec, par exemple, des démos qui demandent elles aussi des données.

Soit des leads indirects via les calls-to-action reliés au contenu auquel font référence les articles sur les médias sociaux. Par exemple, l’article sur votre site, suivi par un call-to-action qui demande les coordonnées du lecteur.

Comment ? Veillez surtout à ce que les liens soient traçables dans votre logiciel d’automatisation. Les spécialistes insistent sur l’importance des codes UTM qui permettent de suivre sur votre site les personnes qui cliquent.

 

Recently Published

Hubspot
»

Les quatre grands atouts de HubSpot

Dans notre article consacré récemment au marketing automatisé, ...

marketing automation
»

Combien coûte le marketing automatisé ?

Les logiciels d’automatisation de marketing existent sous de ...

LinkedIn innovations
»

Plus de photos et de vidéos sur LinkedIn

LinkedIn continue de proposer de nombreuses nouveautés. S’il ...

content goedkoop
»

Le contenu de qualité n’est pas bon marché

L’un des grands atouts du marketing de contenu numérique est le ...

chatbots contentmarketing
»

Les chatbots transformeront le marketing de contenu

Par chatbots, nous pensons généralement aux algorithmes avec ...

»

Pourquoi Instagram est devenu (quasi) incontournable

Les experts en réseaux sociaux le constatent depuis quelques ...

Google mobile pop-up
»

Google pénalise les pop-ups mobiles en dégradant le classement des sites

Depuis le 31 janvier, Google classe moins bien les sites Web ...

dcmc2017
»

Programme du Digital Content Marketing Congress 2017

Du 9 au 13 octobre, le Digital Content Marketing Congress de ...

buyer personas maken
»

Comment créer des buyer personae pour du marketing de contenu ?

Dans la gamme des outils permettant de proposer du marketing de ...