Headline

MARKETING DE CONTENU
interactive content
181 Views

Le succès incontestable du contenu interactif


 

Un quiz, un jeu, un concours… Le contenu interactif envahit de plus en plus de canaux numériques. Une enquête récente du Content Marketing Institute confirme cette évolution mais explique aussi pourquoi les marketeurs de contenu et leur public apprécient ce type de contenu.

Le contenu interactif est un contenu qui invite très directement le public à faire lui-même quelque chose. En soi, ce n’est pas un type de contenu vraiment neuf. Ne citons que les modules de calcul proposés par les sites immobiliers depuis des années pour vous aider à calculer le montant d’un crédit immobilier. Depuis deux ans, les marketeurs de contenu ont toutefois enclenché la vitesse supérieure et proposent souvent des concepts créatifs afin de faire réagir le public.

Cela va d’ailleurs plus loin que la création d’un quiz. Ce sont par exemple aussi des e-books ou des infographies interactifs où l’utilisateur est lui-même aux commandes et a la possibilité de personnaliser le contenu. Sur ce site, vous trouverez une série d’e-books interactifs de l’entreprise ion interactive, qui est d’ailleurs aussi le sponsor de l’étude menée par le Content Marketing Institute. Une nuance importante, mais les résultats n’en sont pas moins intéressants.

 

1. Le contenu interactif gagne en intérêt

interactive contentLa première grande conclusion n’est pas une surprise. Plus de la moitié des marketeurs de contenu (américains) interrogés confirment qu’ils utilisent l’une ou l’autre forme de contenu interactif. Et pour ceux qui y ont recours, la fréquence est également en augmentation par rapport à 2015.

 

2. Surprenant : l’objectif du contenu interactif

Le fait que le contenu interactif gagne en intérêt n’a rien de surprenant. Alors que l’objectif poursuivi par les marketeurs de contenu l’est beaucoup plus. Le grand atout du contenu interactif consiste à développer l’engagement parce que ce type de contenu est très efficace pour inciter le public à agir.

L’engagement n’est toutefois pas l’objectif essentiel des marketeurs de contenu qui utilisent du contenu interactif. Pour trois quarts des répondants à l’étude CMI, l’information pure est un objectif. L’engagement ne vient qu’après et n’est souligné que par 60 % à peine. Viennent ensuite la notoriété et la génération de leads.

Comme nous l’avons déjà dit, c’est surprenant mais plutôt positif en soi. Le contenu interactif est un concept récent et il est donc toujours bon qu’il soit abordé à priori à partir de l’une des pierres angulaires du marketing de contenu : apporter quelque chose au public.

 

3. Plus qu’un quiz

L’étude confirme également notre postulat selon lequel le contenu interactif est plus qu’un quiz. Dans la liste des formes les plus fréquemment citées, le quiz n’arrive qu’en quatrième position. Dans le top trois, nous trouvons les évaluations (54% des répondants y ont recours), les modules de calcul (52%) et les concours (50%).
interactieve content 2

Le CMI a eu la bonne idée d’analyser l’utilisation des types de contenu interactif en fonction du parcours acheteur. Quel type de contenu  les marketeurs de contenu utilisent-ils à quel endroit de ce parcours? Notez, par exemple, l’abondance de jeux dans les stades précoces et la diminution générale de contenu interactif dans les stades ultérieurs.

 

Conclusions

Il s’agit d’une étude commandée par une entreprise qui fait du contenu interactif. Ne l’oubliez pas mais sachez qu’elle recèle également des conclusions intéressantes. Comme…

  • Le contenu interactif est une question d’expérience : les marketeurs plus expérimentés y ont recours plus souvent.
  • Les marketeurs qui n’y ont pas recours avancent un manque de moyens, de connaissance ou d’expérience. Mais peu doutent de son efficacité.
  • Sur le plan de l’efficacité, certains éléments sont récurrents dans cette étude :
  • le contenu interactif capte mieux l’attention que le contenu statique.
  • le contenu interactif se prête mieux au partage et bénéficie donc d’une meilleure audience.
  • Une dimension manque néanmoins dans cette étude : le contenu interactif s’intègre-t-il dans ma stratégie ? La réponse apparaît de façon indirecte : il convient mieux aux buyer personae qui se trouvent au début du parcours acheteur ou client.





DCMC2016




Redactie Mediaforta

Article par Rédaction Mediaforta la 17 septembre 2016

Voir le profil de l'auteur.

Recently Published

»

5 questions sur la transformation numérique chez Europ Assistance

À la fin de l’année dernière, Europ Assistance a fait la une ...

churn exit volgers
»

Vous avez perdu des suiveurs ? Tirez-en les leçons

Même si vous donnez le meilleur de vous-même, perdre une partie de ...

lead generation
»

Comment créer un bon formulaire de lead ?

C’est un mécanisme essentiel en marketing de contenu numérique : ...

»

De l’humour dans votre marketing de contenu, une bonne idée ?

L’humour est l’un des moyens les plus efficaces pour engager un ...

A/B-test
»

Un test A/B pour le marketing de contenu : comment ça marche ?

En marketing, le test A/B est en quelque sorte la méthode ...

marketing automation
»

Marketing Automation : les erreurs les plus fréquentes

Si elle présente de nombreux avantages, l’automatisation du ...

mobile copy
»

Ecrire spécifiquement pour des sites mobiles

Ces dernières années, rédiger des textes de qualité pour les ...

polle de maagt
»

Polle de Maagt à propos de technologie et de connaissance clients

Non, ce n’est pas Polle de Maagt sur la photo, mais le monstre ...

content bedrijfscultuur
»

Culture d’entreprise et contenu : trouver le point de convergence

« Vous devez convaincre toute l’organisation de l’utilité du ...